Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom MiniOne en vadrouille
Age 24
But du voyage WH Visa
Date de départ 20 février 2008
    Envoyer un message
Durée du séjour un an
Nationalité France
Description

Pays visité(s) :

Tous
Singapour (Carte)
Australie (Carte)
Indonésie (Carte)


Localisation : Australie
Date du message : 19/11/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Mara perdue au fin fond de l'Australie

Mercredi 19

En direct du van, sur la côte sud, où l’on vient de se faire arrêter par les flics : vérification du permis, et de la ceinture de sécurité, soufflage dans le ballon, et fouille du véhicule à la recherche de substances illicites… La deuxième fois en une semaine !
Tito n’avait pas sa ceinture, mais ils ont été plutôt cool, et nous ont juste avertis que ce sera 500 dol la prochaine fois…Sympa !

Nous venons de passer la frontière entre le Western Australien et l’Australie Méridionale. On a du cacher tous nos fruits et légumes qu’il est interdit de transporter vers et à l’extérieur du territoire de l’ouest (afin d’éviter la transmission de je ne sais quelle bactérie)
J’aimais bien moi être dans le Western australien, je trouvais ça classe…. Hihi.
Tant pis !

Hier, j’ai conduit sur la ligne droite la plus longue d’Australie : 146,6 km de route sans aucun tournant…
Une longue route droite face à moi, interminable, avec strictement rien, juste des paysages, un petit peu comme dans le bush (une terre orange, aride, des arbres secs, et des animaux morts sur le bord de la route), pas de stations essences, d’habitations, juste la nature à n’en plus finir.
C’était très ennuyeux, long, monotone, heureusement, la musique à fond et le paysage magnifique dont je ne me lasse pas m’ont permis de m’évader un peu.
Même si cette route infinie m’a donné mal à la tête et m’a endormie, je suis contente d’avoir conduit dessus !
« The Australia’s longest straight road », cool!

Depuis deux jours, nous faisons que rouler, rouler et rouler encore….Nous sommes sur une longue route de plus de 800 km où il n’y a rien à voir.
Nous retrouvons à l’instant l’Océan, que nous longeons….ce qui est assez agréable…. !
Avant cette fameuse route, nous avons vu des paysages vraiment magnifiques.

Le sud ouest et le sud est une partie de l’Australie qui me semble-t-il est très peu visitée. Nous n’avons croisé aucun van, et rencontré aucun voyageur….Difficile à admettre étant donné la beauté et la diversité du paysage : des forêts d’eucalyptus géants, de vastes étendues sauvages, une côte incroyable, des baleines qui nous font signe au loin, des falaises découpées de façon étrange, et des plages désertes d’une rare beauté.
Je n’ai rencontré personne en plus de neuf mois que je suis ici qui ait voyagé de ce côté du pays. Comprend pas, car depuis Perth, les paysages sont à couper le souffle !

Je sais que cela ne va pas être facile à croire, mais j’ai vu la plus belle plage qui puisse exister pour moi…et pour le moment !!
Elle s’appelle Le grand Beach !
C’était à l’est d’Esperance (où les plages étaient aussi très belles), au Grand National Parc. Une eau transparente ou turquoise selon l’endroit, une plage immense de sable blanc qui crisse sous les pieds, une falaise d’un côté, l’infini de l’autre, et des monts émergeant de l’océan en face.
C’était vraiment impressionnant.
Dans ce même parc national, Anna, Tito et moi sommes montés, ou plutôt nous avons escaladé un mont surplombant tout le parc…C’était marrant, comme nous n’avions pas trop de temps, nous avons préféré grimpé tout droit, devant ainsi escaladé les rochers, souvent presque à la verticale. La mission !

J’ai encore eut de petites frayeurs, mais ce ne sera jamais pire que lorsque je suis montée seule en haut de ce fameux arbre mesurant plus de 70 mètres, et d’où je pouvais tomber à chaque instant. C’était vraiment impressionnant cet arbre.
Je n’ai jamais rien fait d’aussi dangereux je crois. Moi qui n’ai pas le vertige, j’au du m’arrêter à mi chemin, vers 40 mètres de hauteur, mon c½ur battant bien trop vite, les jambes tremblantes, la tête qui tournait, et limite une envie de pleurnicher…J’ai cru un court instant ne plus pouvoir bouger, et je me voyais déjà redescendre en hélicoptère !!! Surmontant ma peur, j’ai décidé que ce sera mon défi de la journée, et je savais que si je faisais demi-tour, je le regretterai…
C’est comme ça que je me retrouvée à plus de 70 mètres du sol, seule en haut d’un arbre, surplombant ainsi toute la forêt. J’ai alors éprouvé une multitude de sensations, j’avais froid, chaud, je transpirais, je tremblais, j’avais envie de crier, de sauter, de courir, je me sentais seule au monde, libre, forte, heureuse….
Bref, ce fut une expérience étrange, et éprouvante (j’ai une des courbatures horribles pendant trois jours !), que je suis contente d’avoir vécu. Seule.

Pour revenir au mont où je suis montée avec Tito et Anna, la vue était tout aussi époustouflante. Tout autour de nous, des prés à perte de vue qui se jetaient dans l’océan, et des petits monts qui sortaient de la terre et de la mer un peu partout !
Magnifique, mais je n’ai pas ressenti la même chose que lorsque j’étais perchée en haut de mon arbre !
Je crois que c’est le sentiment d’infini, d’immensité et de liberté que donnent les paysages australiens, particulièrement à l’Ouest et au sud, ainsi que les ciels qui m’impressionnent le plus ici.

 

 

Je prends des tonnes de photos en pensant à vous de l’autre côté de la planète mais aussi aux autres, que j’ai rencontré ici, mais qui par faute de temps et de moyens n’ont pas pu faire cette partie du pays ! (spéciale dédicace !)

 

Même si je rêve de dormir dans un vrai lit, et que l’activité et le bruit de la ville me manquent un petit peu, je suis toujours aussi contente de vivre en van…
A quatre, c’est pas mal le bazar, ça demande une grande organisation, mais tout se passe bien.
Nous avons regardé la saison de Californication tous les 4 allongés dans le van, ce qui était comique !!
On ne dépasse toujours pas les 80, et on se fait toujours doublé par les road train, mais j’aime toujours autant conduire !

 

Depuis Perth, le froid nous a suivi, et ne nous quitte plus. J’ai du ressortir jean, sweat, veste et converses, et même écharpes et bonnet !!! On a eut de la pluie, un vent glacial, quelques éclaircies, des nuages, et encore des nuages, mais depuis aujourd’hui, le soleil et la chaleur semblent être de retour !! Il était temps, je commence à perdre tout mon bronzage moi ! hihi

Je suis impatiente d’arriver à Adélaïde, où l’on doit retrouver Colin et Fredu, mes premiers colocataires de van, avec qui j’ai fait Darwin- Broome, et d’autres de leurs amis que j’ai connu rapidement à Darwin et qui voyagent tous en van !

C’est drôle, il y a ceux qui vivent en backpack, et ceux qui vivent en van. Ce n’est vraiment pas la même vie, la même ambiance, le même but, et c’est rare que tout ce petit monde se mélange !

Voilà, je n’aime pas les 19 novembre, et j’ai mangé des crevettes hier…








[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
MiniOne en vadrouille ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty